[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Page 1]
[]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]

Le système de chirurgie assistée par ordinateur est un appareillage permettant d’opérer tout en contrôlant en permanence sur un écran d’ordinateur la bonne position de la prothèse de façon à rendre au membre inférieur un axe normal et une bonne stabilité ligamentaire.

Ce système est composé de différents éléments :

  •  Un système d’antennes émettrices : une antenne fixée sur le tibia et une antenne fixée sur le fémur, qui transmettent en permanence la position du fémur et du tibia l’un par rapport à l’autre.
  • Une grande antenne réceptrice fixée dans la salle d’opération qui reçoit les informations émises par les petites antennes fixées sur le tibia et le fémur.
  • Un système d’ordinateur qui, en fonction des données transmises par les antennes, calcule en permanence la position du genou et la position des différentes pièces de la prothèse en reproduisant toutes ces données sur un écran de contrôle.

 

On peut alors à chaque moment vérifier le bon déroulement de l’opération et s’assurer que la prothèse est mise en bonne position, à défaut on peut corriger cette position jusqu’au dernier moment de façon à avoir une prothèse parfaitement mise en place.

Ce système que nous utilisons couramment nous permet d’avoir une très grande fiabilité dans l’implantation de la prothèse totale du genou puisque la précision de l’ordinateur est de 0,5 degré, mais bien entendu l’expérience du chirurgien reste fondamentale dans ce type de chirurgie.

Pendant l’intervention, le chirurgien va, à l’aide d’instruments extrêmement précis, découper la partie inférieure du fémur et la partie supérieure du tibia de façon à pouvoir,au millimètre et au degré près, implanter une prothèse qui remplace votre cartilage.

Le chirurgien doit s’attacher à corriger la déformation du genou et à restaurer un axe normal au membre inférieur. Il faut également restaurer une bonne stabilité à votre genou en agissant sur la tension des ligaments pour que l’articulation soit solide et stable.

 Vous rencontrerez également le médecin anesthésiste qui vous examinera, appréciera les risques éventuels de l’intervention, demandera éventuellement un bilan complémentaire et vous conseillera pour le type d’anesthésie retenue. L'intervention peut être réalisée sous anesthésie générale ou sous rachi-anesthésie. L’anesthésie la plus fréquemment utilisée est la rachi-anesthésie qui consiste à faire une piqûre dans le bas du dos pour injecter un produit afin d'endormir les deux jambes.

La prothèse totale du genou est une intervention qui, actuellement, est tout aussi sûre que la prothèse totale de hanche (bien que le genou représente une intervention beaucoup plus complexe à opérer). L’expérience des chirurgiens du genou fait que cette prothèse est maintenant bien codifiée et actuellement la durée de vie d’une prothèse de genou est aussi longue qu’une prothèse de hanche.

Après 10 ans, 93 % des prothèses totales du genou sont encore en place, à 20 ans 85 % des prothèses du genou sont encore implantées. Le pronostic est bon mais cela signifie également que 10 à 15 % des prothèses auront été changées à 20 ans. Les raisons pour lesquelles une prothèse du genou doit être changée sont très variables et dépendent bien sûr de la prothèse, du poids du malade, de son activité, de la qualité de ses os, de son état général.

Avant l’intervention, vous aurez rencontré le Docteur Jean Jacques LALLEMENT qui, après vous avoir interrogé, examiné, et avoir pris connaissance de vos radiographies, vous conseille une prothèse du genou. Au cours de cette consultation, il vous aura expliqué les différentes solutions, les avantages et les inconvénients de l’évolution spontanée de votre maladie, les avantages et les inconvénients de l’intervention. Il vous fera réaliser un bilan pré-opératoire complet afin de dépister une éventuelle contre indication à l’intervention, avec notamment un bilan cardiaque, un écho-dopler des artères et des veines de votre corps, et également un écho-dopler des vaisseaux du cou à la recherche d'un risque d'AVC.

Les matériaux utilisés sont des alliages développés spécialement à des fins médicales pour que ces implants soient parfaitement tolérés. Suivant les modèles, ils sont composés de chrome, de vanadium, de titane. Le patin amortisseur entre le fémur et le tibia est en polyéthylène.

La chirurgie assistée par ordinateur

L'acte chirurgical

L’anesthésie

 La consultation

Quelle est la durée de vie d’une prothèse du genou ?

En quels matériaux sont composées les prothèses ?

PROTHESE TOTALE DU GENOU

CHIRURGIE DE LA HANCHE ET DU GENOU


DOCTEUR   JEAN   JACQUES   LALLEMENT

www.hanche-genou.fr