[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[]
[Page 1]

L’ELECTROSTIMULATION

Les problèmes majeurs de rééducation sont en rapport avec la fonte musculaire, encore appelée l’amyotrophie, due à la douleur, à l’œdème et au non-fonctionnement du genou.

L’électrostimulation est à utiliser en trois phases :

Pendant les 10 premiers jours : utilisation d’une fréquence de 10 hertz à raison de 20 minutes par heure à renouveler 5 à 6 fois par jour. Cette fréquence au départ permet une remise en jeu fibrillaire musculaire sans contraction, sans douleur.

A partir du 10ème jour : on utilise alors une fréquence de 20 hertz qui est une fréquence sub-tétanisante permettant d’augmenter les possibilités contractiles du muscle.

A partir de la 3ème semaine post-opératoire : l’électrostimulation sera à utiliser en même temps que les exercices en chaîne fermée :

                                      - Ecrase-coussin.

                                      - Tabouret.

                                      - Position du ski nautique.

                                      - Exercices debout en fente avant.

Par ailleurs on continue l’électrostimulation pendant la journée à raison de 20 minutes par heure, réglée sur 20 hertz, 6 fois par jour jusque la 6ème semaine post opératoire.

électrostimulation

technique de départ en ski nautique

exercice de squatt

travail de poussée du membre inférieur

TRAVAIL DYNAMIQUE 


Le tavail dynamique va permettre d’associer progressivement le travail concentrique et l’excentrique.

  • travail de poussée : poussée du membre inférieur contre la résistance manuelle du kinésithérapeute, ou contre la résistance d’une bande élastique appliquée sous la pointe du pied pour obtenir un travail du triceps.

  • exercices de demi-squatt : descendre à 20° de flexion, maintenir la position 10 secondes et se relèver. Cet exercice est renouvelé 15 fois à 20 degrés de flexion, puis 15 fois à 40 degrés, puis 15 fois à 60 degrés.

  • exercices sur la presse à partir de la 4ème semaine, de 20 à 90°, sans jamais dépasser la moitié du poids du corps. Ne pas oublier que le travail excentrique est le plus important pour bien rééduquer les appuis freinateurs dans les sports de pivot.  Attention à la surcharge de travail sur le tendon rotulien, une petite astuce pour vérifier si la quantité de travail n’est pas trop importante : vérifier fréquement l’augmentation de température du tendon rotulien ainsi que la transpiration de ce secteur, c’est un signal d’alarme pour bien gérer la rééducation.

  • travail en position de départ de ski nautique : dos bien plat, hanches et genoux fléchis, appuis postérieur sur les talons et en flexion dorsale des pieds, en s’équilibrant à l’aide de la sangle élastique  ou de la main du kiné (exercices à faire à différents degrés de flexion car on ne renforce que l’angle travaillé).

  • la rééducation des ischio-jambiers : 

                               soit de façon classique par un travail dynamique en chaîne ouverte avec un travail concentrique et excentrique réalisé sur haltérochaise, patient assis .

                                            soit en chaîne fermée, en décubitus dorsal, les deux jambes fléchies, en appui sur les talons avec flexion dorsale des pieds, on décolle le bassin et le bas du dos, la progression se fait d’abord avec appui sur les talons, puis avec un gros ballon pour faire un travail concentrique ou excentrique  selon que l’on crée un mouvement d’aller et retour du ballon.

  • Le travail des rotateurs se fait à 80° de flexion du genou contre résistance manuelle et en statique.

REEDUCATION APRES GREFFE DU LCA

CHIRURGIE DE LA HANCHE ET DU GENOU

DOCTEUR   JEAN   JACQUES   LALLEMENT
www.hanche-genou.fr