[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] [Page 1]
[]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]

Le cotyle                                                                    Le fraisage                                    Le cotyle céramique définitif

Le chirurgien implante d'abord une prothèse d'essai pour vérifier que la prothèse est à la bonne taille, qu'elle est stable et que les deux membres sont à la même longueur.
Cependant il faut parfois tricher un peu et rallonger ou raccourcir un peu la longueur de la prothèse pour gagner en stabilité ou en mobilité. Il y a un compromis à trouver entre la bonne taille, la bonne longueur et la bonne mobilité. Votre chirurgien décidera en fonction de son expérience de la bonne solution.

La prothèse définitive est alors implantée. Sur la photo il s'agit d'une prothèse sans ciment recouverte d'hydroxy-apatite,avec une tête céramique, et un cotyle sans ciment avec un insert céramique.

A l’aide de fraises motorisées sphériques de diamètre croissant le chirurgien creuse une cavité pour accueillir la pièce cotyloïdienne adaptée à la taille de votre cotyle.

A l’aide de pièces d’essai il détermine alors la bonne taille à choisir. En règle générale on recherche un effet de calage encore appelé “press fit” (presse bouton).

Cela signifie que si la taille de votre cotyle préparé fait 50mm de diamètre, on va mettre une prothèse définitive de 52mm afin d’avoir un blocage solide de cette prothèse dans le bassin.

Préparation à l'aide de rapes de la cavité à l'intérieur du fémur

Section du col du fémur suivant le trait noir

Avant l’intervention le chirurgien a planifié votre prothèse sur des calques de façon à déterminer la taille et la bonne position de la prothèse.

Le premier temps opératoire consiste à sectionner le col du fémur au niveau déterminé par les calques.

La tête du fémur est enlevée .

A l'aide de râpes, le chirurgien creuse une cavité à l'intérieur du fémur pour y introduire une tige fémorale la plus large possible.

Ce travail se fait avec des râpes de plus en plus grosses afin d'ajuster la prothèse fémorale exactement à la taille de votre fémur.

Le chirurgien mettra ensuite une prothèse fémorale d’essai pour vérifier qu’elle se cale en bonne position.

PREPARATION DU COTYLE

PREPARATION DU FEMUR

LA PROTHESE DEFINITIVE EN PLACE

PROTHESE TOTALE DE HANCHE

CHIRURGIE DE LA HANCHE ET DU GENOU

DOCTEUR   JEAN   JACQUES   LALLEMENT
www.hanche-genou.fr