[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [Page 1]
[]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]

Dans le bassin on va mettre en place une prothèse cotyloïdienne qui est une cupule en Titane. Sa surface externe est également rugueuse et recouverte d’hydroxy-apatite (os artificiel). On utilise un effet Press-Bouton, cela signifie que si on creuse une cavité de 50 mm de diamètre, on impacte en force une cupule de 52 mm pour qu’elle vienne se bloquer dans la cavité ainsi créée. Secondairement, dans le mois qui suit, la repousse de votre os au contact de la cupule permet de bloquer définitivement la prothèse dans l’os.

                           couple durasul                                                                         couple céramique-céramique

Prothèse à cimenter

Prothèse sans ciment recouverte d'hydroxy--apatite

 Sur le fémur, on met en place une tête qui est une boule, dans le cotyle on met une cavité qui.va s'articuler avec la tête. On recherche l’usure la plus faible possible entre les deux surfaces en frottement::



Le couple céramique-céramique : ce couple est formé d’une tête fémorale en céramique d’alumine et d’une cavité en céramique. C’est le couple le plus dur et qui s’use le moins. Par contre, la céramique présente un risque de l’ordre de 3/1000 de se casser, dans ce cas il faut réopérer et les suites peuvent être difficiles.


Le couple Durasul : ce nouveau couple allie une tête fémorale en métal ou en alumine à un composant en polyéthylène de très haute densité. Ce couple est incassable, ne produit pas de particules ioniques, a un taux d'usure très faible, produit des micros particules d'usure du polyéthylène inertes.

LES SURFACES DE FROTTEMENT

LA PROTHESE DANS LE BASSIN

La prothèse sans ciment :

Il s’agit de prothèses réalisées en Titane car c’est un matériau qui s’incorpore très bien à l’os. La surface de la tige fémorale est rugueuse et recouverte d’une poudre d’os artificiel encore appelée hydroxy-apatite. L’aspect blanc de la queue de la prothèse correspond à la poudre d’hydroxy-apatite.


Le but de cette prothèse sans ciment est de mettre la prothèse la plus grosse possible pour qu’elle vienne se caler sur les parois du canal à l’intérieur du fémur. Votre os va ensuite venir repousser au contact de l’os artificiel recouvrant la prothèse de façon à pouvoir la bloquer très solidement et définitivement sans avoir à mettre de ciment dans le canal fémoral.


La prothèse cimentée :

Il s’agit de prothèses de surface lisse, poli brillant, que l’on va introduire dans le fémur. Pour faire tenir cette pièce, on utilise un ciment qui va unir la prothèse fémorale à la paroi osseuse du fémur.


En règle générale, on utilise les prothèses sans ciment chez les patients jeunes ayant une très bonne qualité osseuse. Les prothèses cimentées sont au contraire utilisées chez les patients plus âgés de façon à avoir d’emblée une grande sécurité d’ancrage de la prothèse.

LA PROTHESE DANS LE FEMUR

PROTHESE TOTALE DE HANCHE

CHIRURGIE DE LA HANCHE ET DU GENOU


DOCTEUR   JEAN   JACQUES   LALLEMENT

www.hanche-genou.fr